Suzanne Sauvage, aujourd’hui présidente et chef de la direction du Musée McCord Stewart, a toujours été animée par une passion, celle de répandre l’art et la culture. Entrepreneure dans l’âme, elle est dotée d’une vaste expérience dans le domaine des communications et a toujours été une source d’inspiration dans les milieux au sein desquels elle s’est impliquée. Autrefois présidente du Groupe Cossette Canada, c’est maintenant au sein du Musée McCord Stewart qu’elle met à profit son expérience de gestionnaire.

On dit dans les coulisses que sous son administration le Musée McCord Stewart est devenu l’un des plus importants et dynamiques musées de Montréal. Par exemple, elle a mené à bien la fusion avec le Musée Stewart, rassemblant leurs deux collections afin de créer l’une des plus importantes collections historiques au pays, laquelle inclut notamment une collection exceptionnelle sur les Premiers Peuples.

Depuis son arrivée à la tête de cette institution, l’achalandage aura triplé et attire maintenant une clientèle plus jeune en ouvrant gratuitement les portes du Musée une fois par semaine et en organisant des activités ciblant directement les personnes de 20 à 35 ans. Le Musée a également accueilli de nombreuses expositions d’envergures internationales attirant des dizaines de milliers de visiteurs, dont Grace KellyHorst – photographe de l’élégance et La mode italienne de 1945 à aujourd’hui, ainsi que des expositions de leur collection telle que Notman, photographe visionnaire en tournée dans plusieurs musées à travers le pays.

D’autre part, la mission éducative du Musée est une de leurs priorités; les programmes éducatifs accueillent des enfants plus nombreux que jamais, d’origines et de milieux sociaux divers, en vue de leur faire connaître leur ville et ses histoires et les pousser à devenir des citoyens engagés et ouverts sur le monde. Soucieuse de l’importance de l’inclusion sociale, tout particulièrement dans une ville telle que Montréal, elle a mis en place des programmes qui s’adressent aux nouveaux arrivants pour non seulement leur faire découvrir leur ville d’accueil, mais également leur donner l’occasion de faire connaître leur propre culture et de partager leurs histoires.

De plus, Suzanne Sauvage a tenté d’inscrire le Musée McCord Stewart dans le processus de réconciliation avec les communautés autochtones, tel que recommandé par la Commission de vérité et réconciliation du gouvernement canadien. Dans cet esprit, le Musée possède maintenant une collection impressionnante sur les Premières Nations, il a accueilli différentes expositions portant sur cette thématique, dont une sur les Pensionnats autochtones, et invité des artistes autochtones contemporains à venir travailler avec les collections du Musée dans le cadre du programme « Artiste en résidence » qu’elle a mis sur pied.

Inspirée par l’idée de faire sortir le Musée dans la rue, elle a entrepris de faire de la rue Victoria longeant le Musée une rue piétonne afin d’accueillir les Montréalais durant la période estivale. C’est ainsi qu’est née le projet la Forêt urbaine du Musée McCord, un lieu ludique où l’on présente des spectacles, des rencontres avec des artistes, des cours de yoga et où de la cuisine de rue est offerte tous les midis. Cette initiative attire plus de 200 000 visiteurs chaque été.

Suzanne Sauvage s’est aussi engagée au sein de nombreux conseils d’administration tout au long de sa carrière, dont celui du Y des femmes de Montréal, de la Fondation du Grand Montréal, de l’Université Concordia, de l’Orchestre métropolitain, de la Compagnie de danse Marie Chouinard et du Festival Montréal en lumière. Véritable ambassadrice culturelle, il semble que Suzanne Sauvage possède le mélange parfait d’audace et de créativité afin de mener à bien ses aspirations à la démocratisation de l’art.

Jérémie Beaulieu

Fonds du Canada pour les périodiques | Canada Periodical Fund
Ministère du Patrimoine canadien | Departement of Canadian Heritage

Gouvernement du Canada / Government of Canada