Ève Lamont, cinéaste, réalisatrice de documentaires engagés, n’hésite pas à affronter les tabous de la société québécoise à travers la lentille de sa caméra. Elle ne se contente pas de contribuer au débat social, elle crée des espaces d’échanges, permettant de débattre sur des problématiques qui affectent souvent de manière disproportionnée les femmes, dont la pauvreté, l’exclusion sociale et l’exploitation sexuelle. Traitant de thèmes qui ne laissent personne indifférent, elle assume avec une bonne dose d’aplomb chaque polémique suscitée par ses films.

Il y a 30 ans, Ève a commencé à se tailler un chemin dans le cinéma en tant que technicienne. C’est ainsi qu’elle est devenue la première camérawoman à travailler pour diverses chaines de télévision québécoise. Elle réalisait en parallèle des courts et moyens métrages entièrement autofinancés destinés à différents secteurs éducatifs et sociaux. Son premier court métrage, Des Squatteureuses, remportera notamment le prix du public au Festival de films des femmes de Montréal en 1988.

Elle se lancera ensuite dans de nombreux projets, dont son premier long métrage Méchante Job en 2001 qui dépeint les nombreuses formes de discrimination envers les pauvres et aborde des thèmes tels que l’exploitation au travail et les différentes façons de se réaliser en tant que personne. Ève Lamont a toujours convoité les routes alternatives et les projets qui aspirent au changement.

En 2010, elle donne la parole aux femmes tentant de sortir de la prostitution au sein du documentaire L’imposture, puis avec le Commerce du sexe en 2016, où elle révèle le visage du système organisé de la prostitution, notamment auprès des femmes autochtones. Ses documentaires ont fréquemment été utilisés afin de créer ou alimenter des débats publics jugés nécessaires et ont été présentés sur les ondes de plusieurs chaînes de télévision dont CBC, Radio-Canada et TV5 Monde.

Alors que bien des cinéastes choisissent les célébrités ou les artistes reconnus afin de représenter leur œuvre, Ève choisit de donner la parole à ceux et celles qui n’ont pas de voix dans la société et dont l’histoire est souvent méconnue. Elle s’assure également que tous ceux qui participent à la réalisation de ses documentaires ont un pouvoir décisionnel au niveau du contenu. Elle prête son œuvre avec respect à celui qui accepte de lui livrer une parcelle de sa vie, souvent très difficile à exprimer.

Soucieuse de maintenir des relations respectueuses et équitables avec les protagonistes de ses documentaires, Ève offre la création artistique, l’information, tout comme un service de soutien aux personnes marginalisées qui l’accompagne dans ses projets. Depuis sa jeunesse, Ève Lamont prend part à des mouvements de solidarité et de contreculture portant sur des thèmes tels que l’environnement ou la juste représentation des femmes dans le milieu des multimédias. Elle est également cofondatrice de l’organisation Réalisatrices Équitables, fondée en 2007, où elle siégera activement en tant membre du conseil d’administration jusqu’en 2011. Il s’agit d’un projet unique destiné à sensibiliser la société face aux inégalités vécues par les réalisatrices du Québec et à faire avancer les institutions vers la parité homme femme dans ce domaine. L’ONF, Téléfilm Canada et la SODEC ont d’ailleurs annoncé récemment leur intention d’atteindre la parité d’ici quelques années.

Sans demi-mesure, elle réalise tous ses projets avec courage, fougue, passion et détermination. Elle ne se camoufle pas, ne se justifie pas et surtout, elle insuffle courage et espoir pour ceux se sentant interpellés par la question des inégalités sociales. Alors que chacun de ses films lève le voile sur une problématique sociale existante au sein de notre société, force est d’admettre que grâce à ses réalisations, Ève Lamont aura su laisser derrière elle une communauté plus informée, sensible et conscientisée.

Jérémie Beaulieu

Fonds du Canada pour les périodiques | Canada Periodical Fund
Ministère du Patrimoine canadien | Departement of Canadian Heritage

Gouvernement du Canada / Government of Canada